Réussir un entretien téléphonique

À jour en Juin 2018

Écrit par les experts Ooreka
Réussir un entretien téléphonique

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Un entretien téléphonique indique que votre CV a fait mouche. En aucun cas il n’est le signe que vous êtes recruté.

L’entretien téléphonique est une étape intermédiaire qui vise à confirmer (ou non) la bonne impression que le recruteur a eue de vous pour un éventuel entretien physique.

Voici quelques outils pour passer à l’étape supérieure.

1 Faire bonne impression dès le début

Le téléphone sonne

Quand le téléphone sonne, le premier réflexe est de s'isoler dans un endroit relativement calme avant de décrocher. Au moment de répondre, ne soyez ni désinvolte, ni excité. Restez détendu et n'oubliez pas qu'un entretien téléphonique repose avant tout sur la voix. Parlez correctement.

Il est possible que le recruteur vous surprenne lors d'une activité, ou dans un endroit peu approprié. Si c'est le cas, demandez-lui de vous communiquer :

  • son nom et son prénom ;
  • ses coordonnées (téléphone ou adresse mail) ;
  • et proposez-lui de le rappeler d'ici 10 à 15 minutes.

Ce délai doit être relativement court pour donner l'impression au recruteur que vous êtes quelqu'un de réactif.

Révisez vos fiches

Profitez du quart d'heure qui vous est offert pour réviser et ainsi mettre toutes les chances de votre côté :

  • Si vous avez répondu à une annonce, ressortez-la ainsi que votre lettre de candidature pour vous remémorer ce que le recruteur sait de vous.
  • Renseignez-vous un minimum sur l'entreprise. Cela vous fera passer pour quelqu'un de très intéressé.
  • Si vous savez que le recruteur va vous poser des questions sur un sujet précis, n'hésitez pas à aller fouiller sur internet.

Bon à savoir : tous les commerciaux vous le diront, le sourire s'entend au téléphone. Alors n'hésitez pas à sourire pour faciliter l'échange et attirer la sympathie et la confiance du recruteur.

2 Savoir qui parle quand

Laissez le recruteur commencer

S'il vous a appelé, laissez-le commencer. Lorsqu'il parle, restez attentif aux moindres détails car c'est l'occasion pour vous de comprendre ce que l'employeur recherche précisément.

En plus de savoir si ce poste correspond effectivement à vos attentes, les informations ainsi récoltées vous permettront de mieux vous vendre par la suite.

À vous de parler

C'est maintenant à votre tour de parler :

  • Parlez correctement et évitez les « ouais » et les « heu ».
  • Parlez distinctement, en articulant, suffisamment fort pour être parfaitement audible et avoir l'air assuré, mais sans crier dans le combiné.
  • Pensez à être précis et concis pour être plus efficace.
  • Pour ce faire, n'oubliez pas de vous servir de ce que vous avez appris lors de la présentation du recruteur.
  • N'hésitez à prendre des notes.

Restez actif

Une fois le premier échange terminé, restez actif. Reprenez la présentation et demandez si vous avez bien tout compris. N'hésitez pas non plus à poser des questions sur :

  • l'environnement de travail ;
  • l'équipe qui travaillera avec vous ;
  • l'encadrement ;
  • la situation économique de l'entreprise.

Bon à savoir : en plus de montrer votre intérêt au recruteur, ces questions diverses peuvent inciter le recruteur à provoquer l'entretien physique pour vous répondre de manière plus complète.

Enfin remerciez le recruteur de vous avoir contacté. Si l'entretien se joue dès la première seconde, il se joue aussi jusqu'à la dernière.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !