/ /
/

Lettre de recommandation

Lettre de recommandation

À jour en Juin 2018

Écrit par les experts Ooreka

Getty Images / BernardaSv

Une lettre de recommandation peut s'avérer très utile, voire indispensable, au moment de retrouver du travail. Mais comment l'obtenir ? Retour sur cet outil de la recherche de poste.

Lettre de recommandation : aucune obligation pour l'ancien employeur

La lettre de recommandation doit être distinguée du certificat de travail, lequel se contente de mentionner les dates d'embauche et de rupture dans l'entreprise, le poste et le nom de l'entreprise (voire des entités du groupe où le salarié a travaillé).

En effet, elle apporte une appréciation subjective sur la qualité du travail du salarié et sur ses compétences, ce que ne permet pas le certificat de travail. Toutefois, la loi ne prévoit rien : la remise d'une telle lettre de recommandation est donc subordonnée au bon vouloir de l'employeur. Elle n'est pas obligatoire.

Les documents obligatoirement remis au salarié à la rupture du contrat de travail

À l'expiration du contrat de travail, l'employeur délivre au salarié :

Une lettre de recommandation utile pour retrouver du travail

Une lettre de recommandation formalise, elle, les compétences et les qualités du salarié. Au-delà d'établir que le salarié a travaillé pour l'entreprise, elle a pour objectif de faciliter son futur recrutement. Le recruteur n'aura pas nécessairement besoin de prendre contact avec le précédent employeur puisqu'il disposera d'un document attestant de la qualité du salarié recruté.

Formalisation de la lettre de recommandation

Cette lettre de recommandation doit comporter les éléments suivants :

  • nom de la personne qui recommande, et statut au sein de l'entreprise ;
  • nom de la personne recommandée ;
  • fonctions exécutées, au besoin avec mention de l'évolution, date d'embauche, date de fin de contrat ;
  • éventuellement, motif de la rupture s'il est économique et donc non individuel ;
  • précision sur les tâches accomplies, sur la qualité de leur réalisation ;
  • précision sur les compétences professionnelles du salarié (techniques, humaines) ;
  • appréciation générale sur le rôle du salarié dans l'entreprise, son implication, etc.

L'auteur de ce courrier est :

  • soit le supérieur hiérarchique direct du salarié ;
  • soit le directeur des ressources humaines ;
  • soit le directeur de l'entreprise.

La valeur de cette lettre de recommandation est supérieure si c'est le directeur de l'entreprise qui prend personnellement la responsabilité d'établir cette lettre.

À noter : il est élégant, quand la lettre émane d'une personne avec qui vous étiez peu en contact, de retourner une lettre de remerciement pour recommandation.

Évolution de la lettre de recommandation : recommandations sur les réseaux sociaux professionnels

Désormais, il est fréquent que la recommandation d'un salarié s'opère plus volontiers sur les réseaux sociaux professionnels : il peut être ainsi recommandé les compétences du salarié, selon les matières, sans autre précision. Il peut aussi être rédigé une recommandation, laquelle sera visible des autres utilisateurs.

Cette recommandation, moins formelle, est publique et donc directement accessible. Elle aura pour avantage de permettre à tous d'être vue, avant même toute candidature.

Elle présente cependant un inconvénient quand le salarié est toujours en poste et qu'elle émane de précédents employeurs : elle peut faire comprendre à l'employeur actuel que son salarié est en recherche active de poste ailleurs.



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !